Fb. In. Tw. Be.

En partenariat
avec la Fondation MACSF

D epuis que l’imagerie médicale existe, elle n’a cessé de prendre une place de plus en plus importante dans la prise de décision médicale grâce à l’évolution technologique et l’expertise grandissante des médecins radiologues. Ce rôle est tellement essentiel que, pratiquement à chaque étape du parcours du patient, le radiologue intervient. Qui pourrait imaginer un établissement de soins sans service de radiologie ?

Les évolutions majeures de l’imagerie médicale ont permis au médecin radiologue de poser des diagnostics de plus en plus fins et pertinents et de repousser les limites d’analyse.

“ Aujourd’hui toutes les techniques d’imagerie sont utilisées par les médecins radiologues au service des patients pour le diagnostic mais aussi pour le traitement. ”

Prenons pour exemple, la sénologie qui est un domaine dans lequel le médecin radiologue est un acteur majeur de la décision médicale à chaque étape du processus de prise en charge des patientes. Tout commence par le dépistage mammographique qui est réalisé par le médecin radiologue dans son cabinet. Dès cette étape, il va poser un diagnostic. Si le cas de la patiente le nécessite, il va aussi poser l’indication d’un examen complémentaire (échographie mammaire, microbiopsie sous échographie, macrobiopsie stéréotaxique ou IRM). Lorsque le médecin radiologue dépiste une lésion devant faire l’objet d’une prise en charge thérapeutique, il va présenter le dossier de la patiente en réunion de concertation pluridisciplinaire afin de décider collégialement de la suite à donner à la prise en charge de la patiente. Une fois l’indication chirurgicale posée, il va de nouveau intervenir pour repérer la lésion avant l’intervention. Enfin le radiologue assurera le suivi annuel des patientes opérées.

Dans la prise en charge des urgences, ou lorsqu’un patient est hospitalisé, celui-ci bénéficiera d’un bilan radiographique ou échographie réalisée par le médecin radiologue. Celui-ci pose un diagnostic qui permet ensuite au médecin ou au chirurgien de traiter le patient.

Un rôle thérapeutique

Dans certaines pathologies, le médecin radiologue peut avoir un rôle thérapeutique. C’est le domaine de la radiologie interventionnelle. Certaines lésions vasculaires, certaines tumeurs ou certaines lésions osseuses sont prises en charge directement par le médecin radiologue. En pathologie rachidienne, il peut pratiquer des infiltrations sous scanner pour soulager un patient.

Un impact économique

L’impact économique de l’intervention du médecin radiologue à chaque étape de la décision médicale est évidemment conséquent car son champ d’action est très étendu et les moyens mis en oeuvre pour diagnostiquer ou traiter sont très importants. Le médecin radiologue travaille avec des équipes de personnels qualifiés et diplômés (manipulateurs radiologiques, radio physiciens, secrétaires médicales) sur du matériel lourd (scanner, IRM, tables de radiographie télécommandées, mam- mographes, échographes). Cependant cet impact économique est diminué par le diagnostic précoce des pathologies (cancer du sein par exemple), ou par la mise en œuvre de techniques diagnostiques (coloscopie virtuelle, coroscanner) ou thérapeutiques (embolisation vasculaire) qui permettent de diminuer les coûts de prise en charge des patients en raccourcissant leur durée d’hospitalisation ou en se substituant dans certaines indications à des techniques invasives plus couteuses (coronarographie, coloscopie conventionnelle, chirurgie etc..).

“ Le progrès de la connaissance médicale en imagerie a permis le développement de la spécialisation des radiologues : neuroradio- logie, imagerie ostéo-articulaire, digestive, thoracique, ORL ou la sénologie. ”

Le domaine de connaissance dans chaque spécialité d’imagerie est devenu tellement important que les radiologues sont indispensables aux cliniciens pour déterminer les indications d’examens, leur interprétation et sont donc indispensables à la prise de décision médicale dans de nombreux cas.

Sur le plan démographique, le nombre de médecins radiologues nécessaires pour alimenter chaque branche de l’imagerie médicale est plus important qu’auparavant du fait de cette sur-spécialisation. Compte- tenu de la démographie des médecins radiologues qui devrait baisser dans les dix ans à venir d’environ 25%, l’enjeu sera de savoir utiliser les moyens de communications pour développer la téléradiologie. Celle-ci devra garantir au patient sécurité et qualité de prise en charge. C’est pour cela que la profession à établi des règles d’utilisation de la téléradiogie avec le G4 (représentant l’ensemble de la profession).

Cela ne fait aucun doute, le médecin radiologue est un maillon essentiel de la décision médicale. Sans l’imagerie médicale, la médecine n’aurait pas progressé comme elle l’a fait depuis cinquante ans.